Les Midis de l’Histoire namuroise

Un cycle de conférences organisé par la Société royale Sambre et Meuse et NEW


Les Midis de l’Histoire namuroise 2018

 

N

ous sommes heureux de vous présenter le programme de la prochaine saison des Midis, que nous organisons avec le soutien de NEW (Namur Europe Wallonie). Comme les années précédentes, les conférences auront lieu les troisièmes mardis des mois de février à juin, de 12h30 à 13h30, à « l’Eschole des Pauvres », rue Rupplémont. L’entrée est libre et sans réservation.


Une vue partielle du public de la premère conférence de la saison, donnée le 20 février par le professeur Jean-Mariue Cauchies :

 



Le 20 mars 2018

Jean-François Pacco : Vers l’Avenir, un siècle d’histoire

C’est le 19 novembre 1918 que sortait le premier numéro du journal Vers l’Avenir à Namur, succédant à L’Ami de l’Ordre. « Tous les hommes à l’œuvre et les lâches derrière ! Toi ! jeunesse, en avant, pour sonner les clairons ! En avant… Vers l’Avenir ! » : tel était le mot d’ordre enthousiaste lancé par le nouveau quotidien et son fondateur, René Delforge. Jean-François Pacco, journaliste à L’Avenir et par ailleurs auteurs de plusieurs ouvrages où il traque l’insolite du Namurois, consacre la fin de sa carrière à la célébration de ce prochain centenaire. Quel meilleur point de vue que celui de ce journal pour parcourir notre histoire depuis la fin de la Première Guerre mondiale ?

 


Le 17 avril 2018

Jacky Marchal : Hôtels, restaurants et cafés à Namur du xviie au xxsiècle - 20 mars

Jacky Marchal, auteur incontournable en matière de patrimoine namurois, vient de publier un nouvel ouvrage, où l’évocation des restaurants et cafés est un prétexte pour (re)découvrir la ville, ses rues, ses façades, sa vie... ses vies d’autrefois et, par ailleurs, mettre en exergue les réalisations de certains architectes. Cette conférence illustrée nous vaudra une promenade à travers les quartiers de Namur d’avant la fusion des communes et à la Citadelle, pour retrouver la ville des années 1900, de l’entre-deux guerres ou d’après 1945...


Le 15 mai 2018 

William Riguelle : La réglementation à l’égard de l’animal en ville (Namur, xviie - xviiie siècles).

« Veiller à l’observation des édits promulgués », réflexion sur l’application de la réglementation à l’égard de l’animal en ville, voici le sujet que nous propose William Riguelle, jeune historien actuellement assistant à l’Université catholique de Louvain. À l’époque moderne, les animaux sont nombreux à fouler le territoire urbain namurois : les chevaux transportent les citadins et tirent les charrettes, le bétail se vend au marché et est abattu en pleine ville, les volailles sont élevées par les citadins tandis que les chiens vagabondent dans l’espace public. Cela pose de multiples problèmes d’hygiène ou de sécurité, et amène les autorités à réglementer et sanctionner. Les archives ne manquent pas pour analyser ces mesures et leur efficacité… 

 

Le 19 juin 2018

Aurélie Stuckens et Pascal Saint-Amand : Le site de Poilvache

Aurélie Stuckens, jeune docteure en histoire et administratrice de notre société et Pascal Saint-Amand, responsable du patrimoine ancien à la Ville de Dinant, sont d’infatigables défenseurs et chroniqueurs des richesses de la Haute Meuse namuroise. Ils nous feront redécouvrir Poilvache, le plus vaste ensemble fortifié du Moyen-Âge conservé de la vallée de la Meuse. Ses murailles du xiiie au xve siècle couronnent l’éperon calcaire dominant le fleuve et le village de Houx. Occupé entre 1228 et 1430, le site était le centre administratif d’une prévôté regroupant 58 fiefs de la rive droite de la Meuse ; le souvenir historique s’y joint aujourd’hui aux richesses de la nature et du paysage, dans un parfum de poésie un brin mystérieuse et romantique…

 



























Midis de l'Histoire namuroise