Alexander Soetaert : « Une espèce de déluge dans la ville », Inondations urbaines à Namur aux Temps Modernes

Paradoxe : la meilleure étude sur les inondations namuroises aux Temps Modernes est due à un jeune historien flamand, Alexander Soetart. On la connaissait depuis quelque temps, restait à l’actualiser et à la traduire, voilà qui est fait, pour le bonheur des amateurs de notre histoire locale.

Les cours d’eau occupent une place incontournable dans l’économie urbaine de Namur, à la fois moyen de transport par excellence et principale source d’énergie. De trop fortes pluies ou un temps hivernal extrême les font déborder presque annuellement, avec pour résultat des dommages aux bâtiments et un arrêt de la vie économique, voire de l’approvisionnement alimentaire.  Parfois aussi les inondations atteignent des niveaux véritablement catastrophiques, comme en 1740. Vivre dans le Namur des Temps Modernes, c’est vivre avec les inondations.

Certes, l’historiographie classique namuroise s’est intéressée à ces catastrophes majeures. Galliot et les frères Borgnet les ont évoquées, mais sans y associer de véritable étude historique ; quelques historiens modernes se sont depuis cantonnés à des thèmes plus précis. Or, la recherche sur la relation passée entre l’homme et son milieu naturel a bien évolué depuis quelque temps. Dans le domaine du natural disaster research, le thème des inondations est en vogue, même s’il est encore jeune en Belgique. La ville de Namur, située au confluent de la Sambre, de la Meuse et du Houyoux, était donc un cas idéal pour mettre en œuvre ces nouveaux concepts. Comment vit-on avec les inondations à Namur du XVe au XVIIIe siècle ? Les Namurois développent-ils des stratégies pour vivre avec les inondations ? Quel rôle l’autorité joue-t-elle dans la prévention et les secours en cas de sinistre ? Le souvenir des catastrophes antérieures peut-il être vu comme une partie de ce rapport aux inondations ? Existe-t-il à une culture namuroise de l’inondation ? Voilà autant de questions auxquelles Alexander Soetart tente de donner une réponse…

Cet ouvrage peut être acquis en versant 21 € (15 € pour nos membres en règle de cotisation) sur le compte BE78 0682 0096 0886  de la Société royale Sambre et Meuse. L'envoi est compris dans le prix.


**************

Namur de la conquête française à Waterloo (1792-1815) Armées, société, ordre public et urbanisme 1815-2015

Une commémoration en chasse une autre : après le centenaire de 1914-1918, le bicentenaire de Waterloo. En 1815, Namur cependant n’est que très brièvement et indirectement touchée par les suites de la bataille de Waterloo. Pour cet ouvrage, le choix s’est porté d’étendre la thématique à toute la période française, d’élargir les sujets au-delà de l’histoire militaire, et donc de réunir Les Amis de la Citadelle de Namur et La Société royale Sambre et Meuse. Ces associations sont fortes de spécialistes de l’histoire militaire, de l’histoire judiciaire, de l’histoire du paysage urbain, de l’histoire institutionnelle, d’autres plus concernés directement par la période française.

Nous commençons avec la prise de Namur par les armées de la République en 1792 et allons jusqu’aux aux ultimes combats livrés par les troupes impériales contre les Prussiens en 1815. Jusqu’ici, l’historiographie namuroise a été très peu prolixe sur cette période, sinon dans des ouvrages généraux sur toute l’histoire de la ville et de la province et quelques articles dispersés dans les revues d’histoire locale, outre de rares monographies sur des sujets très précis. Nous avons voulu remplir cette lacune, encore bien modestement, car certains champs historiques en sont absents. Question de choix, question d’auteurs également car nous avons travaillé selon nos compétences. Délibérément, il est question des aspects militaires – fortification, sièges et combats, mais également de la vie militaire par le biais de la prostitution –, de l’urbanisme et de l’architecture, de la représentation écrite et figurée du paysage, des institutions politiques locales et de leur impact sur la société, de la justice dans sa matérialité et des prisons, des occupations russe et prussienne, tous sujets nouvellement traités d’après des sources inédites issues des dépôts d’archives belges et français.

Les faisceaux de licteurs de la République et l’aigle de l’Empire sont ainsi en filigrane de l’histoire locale dans les pages de cet ouvrage. En commémoration au sens très large de l’événementd’une portée historique majeure, pour l’Europe mais aussi pour le monde entier, que fut la bataille de Waterloo.


Cet ouvrage peut être acquis en versant 29 € (24 € pour nos membres en règle de cotisation) sur le compte BE78 0682 0096 0886  de la Société royale Sambre et Meuse. L'envoi est offert.



Encore disponibles :

NAMUR DURANT LA GUERRE FRANCO-PRUSSIENNE DE 1870-1871, par Cédric Istasse

Sedan, 1er septembre 1870. Le Second Empire français agonise dans une terrible bataille qui l’oppose à la Prusse de Bismarck. Située en territoire neutre, à quelques dizaines de kilomètres des théâtres d’opérations, la ville de Namur devient l’un des principaux centres de soin et d’hébergement pour les militaires français et allemands blessés. Elle accueille également officiers français prisonniers et réfugiés des deux nations. Parmi eux, le propre fils de l’empereur déchu : le prince Louis-Napoléon.

Durant plusieurs semaines, Namur vit au rythme des lendemains de la bataille. Les habitants se montrent curieux de ces proches événements, mais aussi généreux à l’égard de leurs hôtes. Les secours sont organisés par un comité créé pour l’occasion et établi dans la gare de la ville.

Rapidement tombé dans l’oubli, cet épisode de l’histoire de Namur est resté ignoré durant près d’un siècle et demi. Ce sont les deux journaux namurois du XIXe siècle, L’Ami de l’ordre et L’Organe de Namur, qui ont permis de le redécouvrir. Cédric Istasse le fait aujourd’hui revivre, en laissant une large place aux récits de témoins.

  

Cédric Istasse est historien. Spécialiste de l’histoire française et belge du XIXe siècle, il nourrit une passion toute particulière pour l’époque de Napoléon Ier.

 

En vente chez Papyrus et au Vieux Quartier, ou sur commande auprès de notre société (12 €).

 

 

DICTIONNAIRE BIOGRAPHIQUE NAMUROIS

 

 

Le Dictionnaire biographique namurois est toujours disponible.

 

Il contient 300 notices biographiques dues à une cinquantaine de spécialistes, et a été édité pour célébrer le 75e anniversaire de la Société.


Chaque auteur fait revivre brièvement, dans un style clair et accessible à tous, de grandes figures du passé nées ou ayant oeuvré sur le territoire de l'entité de Namur, depuis le VIIe siècle jusqu'aux dernières années du XXe.

 

Un "qui est qui" indispensable pour connaître ceux et celles qui furent autrefois acteurs de la vie namuroise ou qui exportèrent au dehors les qualités et le savoir-faire du terroir.

 

Prix : 15 €

 

 

 

 

 

 

Publications